À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT

17 millions d'€ Le montant que Uber devra verser à 139 chauffeurs VTC

24 janvier 2023 | Mise à jour le 24 janvier 2023
Par | Journaliste
Deux ans après sa saisie par les chauffeurs VTC, le tribunal des prud'hommes de Lyon a reconnu l'existence d'un contrat de travail implicite avec la firme américaine, condamnée à verser près de 122 000 euros à chacun des 139 plaignants.

« C'est une victoire historique », s'est réjoui l'avocat des plaignants, Me Stéphane Teyssier, en apprenant la décision de justice rendue le 21 janvier 2023 par les prud'hommes de Lyon. Une décision qui devrait faire jurisprudence, estime l'avocat qui invite tous les chauffeurs Uber de France à se saisir de ce jugement pour faire reconnaître le caractère fictif du statut de travailleur indépendant les liant à la société Uber.

Comme l'avaient déjà jugé diverses Cours d'appel et de cassation dans des procès similaires antérieurs, il y avait bien un lien de subordination entre les chauffeurs VTC et Uber qui se comportait comme un employeur, en contrôlant les travailleurs indépendants, en fixant le prix de la course et en les déconnectant de la plate-forme en guise de sanction.

Sans surprise, la firme américaine conteste une fois de plus ce rendu de justice. Faisant valoir que, depuis 2020, 65 % des demandes de requalification en salariat n'ont pas abouti, Uber a annoncé son intention de faire appel de la décision du 21 janvier.