Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT

49%des salarié·es LGBTI+ n’indiquent pas le sexe de leur conjoint·e, dans l’entreprise

13 février 2020 | Mise à jour le 13 février 2020
Par | Rédacteur
L’enquête réalisée par l’Ifop pour l’association l'Autre cercle, publiée le 12 février démontre que près de la moitié des salarié·es LGBTI+ ne font pas mention du genre de leur compagne ou compagnon, afin de ne pas révéler leur orientation sexuelle.

C’est la deuxième étude réalisée sur le sujet,  présentée le 12 février à Paris. Le « Baromètre LGBT+ autre cercle-Ifop » est une enquête proposée à toutes les entreprises et institutions signataires de la Charte d'Engagement LGBT+ (pour l’intégration et l’inclusion des personnes LGBTI+ en entreprise) ainsi qu'à leurs salarié·es.

Persistance des situations et comportements discriminants

Les chiffres continuent de démontrer la difficulté pour ces salarié·es à vivre normalement au sein de l’entreprise: ils affirment être 25 % à avoir été victime d'agressions à caractère LGBTphobe, 41 % à subir des expressions LGBTphobes, et même la moitié à avoir des pensées suicidaires.

Le travail des associations et des syndicats reste vital pour continuer à améliorer la situation de personnes discriminées et sujettes à l'exclusion et aux comportements discriminants. Alors qu’une personne LGBT sur deux est « visible » à son travail, la CGT dispose d’un outil. Le collectif LGBT travaille à améliorer la prise en compte syndicale de ces questions et l’inclure encore davantage dans la démarche revendicative du syndicat.

Le travail du collectif LGBT de la CGT avec Alexandra Meynard, sa responsable