-->
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
barrage

Hydroélectricité : Bruxelles demande à la France un calendrier précis de mise en concurrence

21 novembre 2018 | Mise à jour le 21 novembre 2018
Par et

La Commission européenne a réclamé mercredi à la France un « calendrier précis » de mise en concurrence d'un « nombre significatif » de concessions hydroélectriques actuellement exploitées par EDF.

« Il est essentiel pour la Commission que la France s'engage dans un calendrier précis de mise en concurrence d'un nombre significatif (…) de concessions actuellement exploitées par EDF », a déclaré Cecilio Madero, directeur général adjoint à la Concurrence de la Commission européenne.

Il était auditionné par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale sur ce dossier qui traîne depuis des années et s'était traduit par une mise en demeure de la France en 2015 par Bruxelles, qui réclame une mise en concurrence.

Propriétés à 100 % de l'État, les barrages sont actuellement concédés en très grande majorité à EDF, qui détient environ 80 % de la puissance installée.

Cecilio Madero a rappelé que des concessions avaient été accordées de gré à gré à EDF, sur des périodes parfois très longues (jusqu'à 75 ans). Le groupe français continue aussi à exploiter des concessions expirées.

« Le statu quo actuel (…) n'est pas tenable », a jugé le haut fonctionnaire européen.

« La Commission européenne a donc une très claire préférence pour qu'une solution négociée avec les autorités françaises puisse être trouvée le plus rapidement possible », a déclaré Cecilio Madero.

Nos articles sur la casse du service public de l'énergie

Les énergéticiens défendent le service public

Gilles Balbastre filme le grand démantèlement de l'énergie

Casse dans les barrages hydroélectriques

 

Nos article sur les barrages et l'énergie