-->
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
LIVRE

Graffitis à la Butte aux Cailles, les souvenirs de La Commune

2 avril 2021 | Mise à jour le 2 avril 2021
Par
Graffitis à la Butte aux Cailles, les souvenirs de La Commune

Belleville, Montmartre, le cimetière du Père-Lachaise avec son tristement célèbre mur des fédérés… sont les lieux les plus emblématiques lorsque l'on évoque la Commune de Paris.

C'est pourtant sur les murs d'un quartier du treizième arrondissement de la capitale – lui aussi lieu de mémoire de cet événement – que son esprit s'affichait encore avec vitalité, du moins jusqu'à l'arrivée de la pandémie…

« Il y a sur les murs de la Butte aux Cailles nombre de graffitis qui y font référence, se souvient Adrien Gombeaud, auteur d'Un été sur la Bièvre, ouvrage consacré à cette rivière parisienne qui traverse le quartier. Les graffeurs ont repris des idées, des slogans… Les personnages représentés font référence à son histoire. La jeunesse de ce quartier reste imprégnée de la Commune de Paris. C'est une présence tangible, l'esprit de cette lutte y est encore vivant… »

Le bistrot ouvrier coopératif Le Temps des cerises, situé au 20 de la rue de la Butte aux Cailles, en est une incarnation. Sa cuisine traditionnelle française, son menu du jour bon marché et son atmosphère en rouge et noir le confirment.

Couverture du livre « Un été sur la Bièvre » NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière, le magazine des militants de la CGTUn été sur la BièvreAdrien Gombeaud, Editions Warm, février 2017, 140 pages, 16 euros.
Suivez la NVO sur FacebookTwitterInstagram
NVO - La Nouvelle Vie Ouvrière, le magazine des militants de la CGTÀ retrouverDans la NVO de mars 2021, un dossier spécial sur la Commune de Paris à l'occasion de son 150e anniversaire.