À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT

-14,4 %de rémunération brute totale par heure pour un CDD par rapport à un CDI

27 décembre 2018 | Mise à jour le 27 décembre 2018
Par | Rédacteur en chef adjoint

C’est une étude de  la Dares (la direction statistiques du ministère du Travail) qui a chiffré cet écart de salaire entre salariés en contrat à durée déterminée (CDD) et ceux en contrat à durée indéterminée (CDI). Il en ressort qu’en 2014 dans les entreprises privées de 10 salariés ou plus, la rémunération brute totale par heure était inférieure de 14,4 % en moyenne pour les CDD : 15,90 euros contre 18,50 euros en CDI. Cet écart s’est réduit puisqu’il était de 18,5 % en 2009, en raison du resserrement des niveaux du salaire brut de base sur les cinq années observées.

L’écart de rémunération en faveur des CDI augmente selon le niveau de diplôme (il est de 22 % pour les titulaires du seul baccalauréat), selon le secteur (+21 % dans le commerce), ou encore selon les effectifs (+23 % dans les sociétés de 500 salariés ou plus).

Pour les CDD moins d’heures sup et de primes

Cet écart s’explique pour partie en raison des  compléments de salaires (heures supplémentaires, primes et autres éléments comme l’épargne salariale) versés moins souvent aux CDD et en général moins élevés. Par exemple pour les heures supplémentaires, les taux de majoration sont plus faibles à temps partiel qu’à temps plein. Or les salariés en CDD travaillent plus fréquemment à temps partiel.

« La jeunesse et une ancienneté courte dans l'entreprise permettent d'expliquer, au moins partiellement, l'écart de rémunération en défaveur des CDD, indique la DARES qui précise que la moitié des salariés en CDD ont moins de 30 ans » .

« La rémunération moins favorable des salariés en CDD est largement liée à des différences de caractéristiques qui ont une influence sur la rémunération », conclue l’étude.  L'écart s’explique surtout par l’âge, le sexe, le niveau de diplôme, le temps de travail, le niveau de qualification du poste, le secteur d'activité, la taille de l'entreprise.