À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
FRET

Perpignan-Rungis: la CGT réclame des négociations "immédiates" pour relancer la ligne

29 août 2019 | Mise à jour le 29 août 2019
Par
La CGT-Cheminots a réclamé mercredi à la direction de la SNCF d’ « entamer immédiatement des négociations » avec les clients du train de fret transportant des primeurs de Perpignan au marché de Rungis, afin de reprendre l’exploitation de cette ligne « au 1er novembre » .

« Des actions concrètes doivent être immédiatement entreprises pour relancer le train en novembre » , indique le syndicat dans un communiqué.

La CGT-Cheminots exige « la remise en état des wagons » vétustes de ce train « pour trois ans » et considère que c’est la « seule solution valable » . « A court terme, le recours à des conteneurs » transportés sur des trains n’est « pas possible » , affirme le syndicat.

Il réclame en outre au ministère des Transports l’organisation d' »une négociation plus large sur la relance du fret dans le transport de fruits et légumes en France » .

Selon la CGT-Cheminots, pour les clients chargeurs de primeurs, « le prix n’est pas le sujet » car « le train est déjà moins cher que la route » . « C’est la vitesse et la ponctualité qui priment » , ajoute le syndicat.

Le train de fret Perpignan-Rungis a été suspendu à la mi-juillet jusqu’au 1er novembre. Sa possible disparition au profit du transport routier a suscité de vives critiques, notamment à gauche et chez les écologistes.