Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
INDUSTRIE

Inquiétudes sur la suppression de postes à Thales Pont-Audemer

3 février 2020 | Mise à jour le 3 février 2020
Par | Photo(s) : Éric Piermont/AFP
Inquiétudes sur la suppression de postes à Thales Pont-Audemer

Thales a annoncé le 21 janvier 2020 son intention d'enclencher un plan de « gestion active de l'emploi » sur 220 postes, dont 150 sur le site de production de cartes SIM (ex Gemalto) de Pont-Audemer, suscitant des inquiétudes.

« Ce n'est pas un PSE, il n'y a pas de licenciements, mais si les effectifs passent de 330 à 180 à Pont-Audemer, alors la pérennité du site se posera d'ici deux ou trois ans » décrypte Grégory Lewandowski délégué CGT Thales. Ces suppressions de postes seraient aussi un coup dur pour ce bassin d'emplois situé dans un département où le chômage atteint 13,7 %.

Tandis que la direction entend anticiper des perspectives de décroissance des activités et de rentabilité des cartes SIM, la CGT milite pour le maintien des effectifs et la réindustrialisation du site. Pour le syndicat, « On doit prendre le temps d'étudier toutes les infos, amener de nouvelles activités de production et enclencher des formations. »