Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
52e Congres CGT

Le rôle des unions régionales CGT en débat lors du 52e congrès

20 mai 2019 | Mise à jour le 20 mai 2019
Par
Le rôle des unions régionales CGT en débat lors du 52e congrès

Alors que le renforcement des comités régionaux a fait débat au quatrième jour du congrès de la CGT, deux congressistes expriment des points de vue différents.

L'annexe statutaire qui prévoyait le renforcement des comités régionaux CGT a suscité de vifs débats au quatrième jour du congrès de la CGT à Dijon. La présentation de l’évolution de cette structure a révélé deux positions opposées. Les uns y voyant une démarche strictement alignée sur les nouvelles régions administratives, de nature à vider de leurs forces les unions locales et les unions départementales de la CGT déjà en manque de militants. Les autres, au contraire, réclamant la confirmation d’un échelon qui leur permet une mutualisation de moyens et notamment des possibilités de formation, d’information et d’actions coordonnées dans certains territoires.

Manque de pédagogie des organisateurs du congrès ? Manque de formation des congressistes dont c’était le premier pour 80% ? Le sujet a été renvoyé au 53e congrès. Deux congressistes nous expliquent leurs points de vues divergents : Cyril Keller, secrétaire général de l’union départementale CGT du Doubs et Lenaïc Berger, trésorier de l’union syndicale départementale Santé et Action sociale de l’Hérault.