À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
Réforme des retraites

L'intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève et manifestations le 10 décembre

6 décembre 2019 | Mise à jour le 6 décembre 2019
Par et | Photo(s) : Bapoushoo
L'intersyndicale appelle à une nouvelle journée de grève et manifestations le 10 décembre

Pancartes dans le cortège parisien de la manifestation contre la réforme des retraites, le 5 décembre 2019

Au lendemain d’une journée de mobilisation très puissante et large, l’intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse ont appelé vendredi 6 décembre à une nouvelle journée de grèves et de manifestations mardi 10 décembre contre le projet de réforme des retraites du gouvernement.

Se félicitant de l’ampleur des mobilisations du 5 décembre, les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNL et UNEF appellent dans leur communiqué » le gouvernement à entendre le message envoyé par les salarié-es et la jeunesse et à prendre ses responsabilités en ouvrant de réelles négociations sans préalable avec toutes les organisations syndicales. Elles revendiquent le renforcement et l'amélioration du système actuel de retraite solidaire et intergénérationnel » . Les syndicats appellent à « renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction de celle-ci là où les salarié-es le décident dès ce vendredi, ce week-end et lundi« .

« Rendez-vous tous dans la rue le 10 décembre pour une nouvelle journée interprofessionnelle » , a déclaré Catherine Perret, secrétaire confédérale CGT, au sortir de la réunion de l’intersyndicale. Cette dernière « se réunira le mardi soir pour décider (de) la suite » , a-t-elle précisé, émettant le souhait d’un parcours de manifestation parisienne d’Invalides à Denfert-Rochereau.

« Nous sommes déterminés, ce n’est pas un mouvement d’humeur de quelque jours » , a lancé Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, première fédération chez les enseignants, profession particulièrement remontée.

« Il y a des AG (assemblées générales) partout en France. Dans les transports, ce week-end, les salariés ne lâcheront rien. La balle est dans le camp du gouvernement« , a aussi déclaré Catherine Perret. « Ils (le gouvernement, ndlr) n’ont pas mesuré l’ampleur du mouvement social« , a-t-elle ajouté.

Eric Beynel, porte-parole de Solidaires, estime que « la mobilisation peut être supérieure mardi » .

Vendredi matin, la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn a annoncé qu’elle recevrait lundi avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye tous les « partenaires sociaux », avant que le Premier ministre ne rende ses arbitrages en « fin de semaine » . « On n’a reçu aucune information du gouvernement pour la réception lundi« , a cependant précisé Frédéric Souillot de Force ouvrière, qui accueillait l’intersyndicale dans ses locaux.

La CFE-CGC qui, fait rare, a manifesté jeudi, est venue à la réunion de l’intersyndicale. Mais la confédération des cadres est sortie avant la fin de la réunion, ne souhaitant pas s’associer à un communiqué commun avant les annonces du gouvernement « sur la méthode » .