Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
Réforme des retraites

Retraites : le 49-3 remobilise les manifestants

3 mars 2020 | Mise à jour le 3 mars 2020
Par , et | Photo(s) : Bapoushoo
Retraites : le 49-3 remobilise les manifestants

Manifestation contre l’utilisation de l'article 49-3 de la Constitution sur le projet de réforme des retraites. Paris, le 3 mars 2020.

« 49-3 ou pas, on n'en veut pas » : plusieurs milliers d'opposants à la réforme des retraites ont manifesté mardi à Paris et en province contre la probable adoption du projet de loi en première lecture à l'Assemblée nationale dans la soirée.

« Les gens ont été pris de court, comme le gouvernement a cherché à prendre de court l'ensemble des Français en fin d'après-midi un samedi [en annonçant le recours au 49-3], alors que la France est polarisée sur le coronavirus. Ça nous a obligés à réagir vite, évidemment ça ne laisse pas beaucoup de temps pour se mettre en grève », a commenté Catherine Perret (CGT).

L'intersyndicale avait programmé une journée d'action le 31 mars, mais a décidé en urgence d'une autre manifestation ce mardi pour réagir à l'utilisation de l'article 49-3 de la Constitution qui permet au gouvernement de faire adopter le texte sans vote, sauf s'il est renversé par une motion de censure. Notre reportage à Paris.

« L'appel au 31 mars demeure, mais on n'aurait pas pu rester l'arme au pied dans ce contexte », a commenté Yves Veyrier (FO).

« Avant le 31 mars, il va falloir continuer à faire des actions (…). Il y a une colère très grande et un sentiment d'impuissance chez les salariés, un sentiment de mépris très grand, de déni de démocratie », a jugé Benoît Teste (FSU).

D'autres villes de France ont également connu des défilés syndicaux.