Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
Coronavirus

Les syndicats d'Engie veulent affecter le dividende 2019 au redémarrage après la crise

25 mars 2020 | Mise à jour le 25 mars 2020
Par

Les cinq organisations syndicales du groupe Engie demandent dans une lettre au ministre de l’Economie Bruno Le Maire que le dividende pour l’année 2019 soit entièrement affecté à l’investissement, « afin de faire face à la crise sanitaire » , selon un communiqué mardi.

CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO demandent que l' »État, actionnaire de référence d’Engie (à hauteur de 24% environ) joue son rôle de défenseur des intérêts socio-économiques du groupe et de la Nation« .

Engie « doit tout mettre en œuvre pour sécuriser ses flux de trésorerie afin d’accompagner ses clients et fournisseurs dans des délais de paiement adaptés, mais également participer à la relance rapide de l’économie nationale dès la sortie de cette pandémie » , écrivent les syndicats.

Aussi demandent-ils la suppression du dividende 2020 dont le paiement doit intervenir en mai après l’assemblée générale, prévu à hauteur de 2 milliards d’euros, soit 200% du résultat net.

« Pour les années à venir, nous proposons d’instaurer une politique de dividende proportionnel au résultat net du groupe » , ajoutent les syndicats, qui émettent une proposition de modération du dividende à hauteur de 50% du résultat net part du groupe pour la prochaine assemblée générale.