Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
HISTOIRE

Le QG des FFI de Rol-Tanguy s'ouvre au public

26 août 2019 | Mise à jour le 26 août 2019
Par | Photo(s) : Thomas Samson/AFP
Le QG des FFI de Rol-Tanguy s'ouvre au public

Le musée de la Libération de Paris – musée du Général Leclerc – musée Jean Moulin fait peau neuve. Offre en prime au public l'ouverture de l'abri souterrain d'où le colonel Rol-Tanguy, chef des FFI de la région parisienne, organisa l'insurrection de Paris en août 1944. À (re)découvrir.

La date, ce 25 août, ne pouvait être plus appropriée. Soixante-quinze ans jour pour jour après la libération de Paris, le 25 août 1944, le musée de la Libération de Paris – musée du Général Leclerc – musée Jean Moulin, triple appellation due à l'origine des collections, rouvre en effet ses portes. En un lieu qui ne laisse pas indifférent.

Oublié en effet le bâtiment moderne posé au bout du « jardin Atlantique », dalle végétalisée construite dans les années 1990 au dessus de la gare Montparnasse. C'est place Denfert-Rochereau, dans le 14e arrondissement de Paris, qu'il faut désormais se rendre. Dans l'un des deux octrois construits en 1787 au « haut de la rue d'Enfer » afin de percevoir les taxes sur les marchandises entrant alors dans la capitale. Un monument historique entièrement, et magnifiquement, rénové. Métamorphosé afin d'y faire revivre cette période pour le moins trouble de l'histoire de Paris, de notre pays.

Une contextualisation de l’ambiance et de l’époque réussie

Tout d'abord, prendre conscience du contexte de l'époque, de l'entre deux guerres à l'arrivée des soldats allemands à Paris et ses conséquences. Archives audiovisuelles, témoignages et ambiances sonores, dispositifs interactifs, clichés noir et blanc, uniformes et autres objets du quotidien témoignent de la vie parisienne de l'époque alors que s'opère une division dans la population française après l'appel de De Gaulle, le 18 juin 1940. Certains s'enfonçant dans la collaboration quand d'autres, Jean Moulin et Philippe de Hauteclocque, s'engagent dans une autre voie. L'un, dans l'ombre, l'autre, sous le soleil du désert nord-africain sous le nom de Leclerc.

Un escalier, passage symbolique, fait ensuite entrer le visiteur dans un monde plus obscur, celui de la Résistance. Des réseaux dont les différentes facettes, les divers artefacts, les luttes sont là encore évoqués par de nombreux documents donnant à voir toute la difficulté, à l'image de ces exemplaires clandestins de L'Humanité tapés à la machine sur une seule page, ou l'ingéniosité, notamment pour tout ce qui était faux papiers. Mais aussi la dangerosité, entre dénonciation d'un « voisin » anonyme et menaces de mort émanant du QG allemand pour « toute activité ou propagande communiste ».

Le QG de Rol-Tanguy, ancien centre de défense du gouvernement

Mais c'est encore plus bas, au bout d'un escalier de 97 marches qui plonge à quelque 20 mètres sous terre que l'on comprend toute la justesse, l'évidence même du transfert du musée de la gare Montparnasse en cet endroit. Lorsque, la descente finie, on débouche sur une suite de couloirs jalonnés de nombreuses pièces aux noms évocateurs, désinfection, éclairage, voie publique, téléphone…

Un centre de défense passive construit entre 1938 et 1939 par le gouvernement français afin de le protéger en cas d'attaques au gaz qui ne sera jamais utilisé. Jusqu'à ce que, le 20 août 1944, Henri Tanguy, militant communiste et syndicaliste CGT devenu le responsable régional des FFI, les Forces françaises de l'intérieur, sous le nom de Rol-Tanguy, ne décide d'y installer son quartier général et d'appeler à l'insurrection de Paris. Le 24 août au soir, alors que les combats s'intensifient dans la capitale, les premiers blindés de la 2e DB de Leclerc font trembler les pavés au-dessus du « PC Rol ». La libération de Paris approche…

Un moment clé de notre histoire dont le message n'a pas pris une ride.

Musée de la Libération de Paris – musée du Général Leclerc – musée Jean Moulin4, avenue du colonel Henri Rol-Tanguy (place Denfert-Rochereau), 75014 Paris
Ouvert du mardi au dimanche, de 10 à 18 heures.

Entrée gratuite