Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
Industrie automobile

La CGT Renault veut que toute la lumière soit faite sur la fuite de Carlos Ghosn

8 janvier 2020 | Mise à jour le 8 janvier 2020
Par | Photo(s) : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
La CGT Renault veut que toute la lumière soit faite sur la fuite de Carlos Ghosn

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron et le PDG de Renault-Nissan devant un Renault Traffic à l'inauguration d'une nouvelle usine le 30 septembre 2014 à Sandouville.

Dès la découverte de la fuite de Carlos Ghosn du Japon vers le Liban, le 31 décembre, la CGT de Renault a souhaité que toute la lumière soit faite sur les conditions de cette « grande évasion » et des complicités qui l'ont rendue possible.

Que toute la lumière soit faite sur la « grande évasion » de l’ex-PDG de Renault-Nissan et sur les complicités qui l'ont rendue possible. C'est ce que la CGT Renault-Nissan a dit espérer, dès la découverte, le 31 décembre, de la fuite au Liban de Carlos Ghosn, jusque-là en résidence surveillée au Japon.
« Nous espérons que toute la lumière sera faite sur cette affaire et notamment sur les complicités dont a bénéficié [...]

Accédez à l’article gratuitement

Nous vous offrons 5 articles pour découvrir notre site et son contenu.

Vous n'avez plus de consultation gratuite


Je me connecte

Je m'abonne