Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT

Lorsqu’on peut prendre des jours de congés pour pouvoir refaire vivre notre pays (...) au lendemain de cette crise (...), je pense que ce sera une pierre à l’édifice que chacun doit avoir ”

Gérald Darmanin - Ministre de l’Action et des Comptes publics
23 mars 2020 | Mise à jour le 23 mars 2020
Par | Rédactrice en chef adjointe de la NVO

Pour le gouvernement, en temps de pandémie, c'est aux salariés de « faire des efforts ». Les personnels soignants ou de ménage ou administratifs des hôpitaux, qui doivent affronter le virus sans tout le matériel adéquat. Ou encore les éboueurs ou les caissières qui travaillent encore sans masque. Ou tous les salariés confinés faute de tests de dépistage disponibles…

« Pour sauver des vies humaines, pour pouvoir éviter qu'il y ait 20 ou 25 % de chômage dans notre pays à la reconstruction après ce temps de guerre, nous devons chacun faire des efforts », a encore estimé Gérald Darmanin, ce lundi 23 mars, sur Radio Classique. Qui souhaite donc transformer une semaine de confinement en une semaine de congés payés, sans même, en outre, distinguer entre petites et grosses entreprises ni préciser comment celles-ci participeraient de l'effort collectif.

Le projet de loi d'urgence sanitaire, adopté ce weekend au Parlement, permet aux employeurs d'imposer une semaine de congés payés aux salariés confinés après un accord d'entreprise ou de branche, une mesure critiquée par la CGT et plusieurs partis d'opposition. Les entreprises pourront également imposer ou modifier de manière unilatérale les dates de RTT ou de jours du compte-épargne temps, en dérogeant au délai fixé par le Code du travail.