Se connecter à son compte :
?
Où trouver mes identifiants ? J'ai oublié mon mot de passe
Récupérer son mot de passe :
Je me connecte
cgt.fr
À venir
Votre identifiant correspond à l'email que vous avez renseigné lors de l'abonnement. Vous avez besoin d'aide ? Contactez-nous au 01.49.88.68.50 ou par email en cliquant ici.
HAUT
HISTOIRE

Chute du mur de Berlin en 1989 : fin de l’histoire ?

1 novembre 2019 | Mise à jour le 30 octobre 2019
Par | Photo(s) : Patrick Hertzog/AFP
Chute du mur de Berlin en 1989 : fin de l’histoire ?

Berlin, place de Potsdam, le 12 novembre 1989. Une foule de Berlinois de l’Est se rend dans la partie ouest de la ville. Le mur est « tombé » deux jours plus tôt, dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 novembre, après plus de 28 années d’existence.

Il y a trente ans, la chute du mur de Berlin inaugurait la fin d'une séquence historique mondiale. Face aux discours sur l'absence d'alternative au néolibéralisme et sur la « fin de l'histoire », le mouvement syndical international est porteur de nouvelles responsabilités.

Le 9 novembre 1989, voici près de trente ans, les Allemands de ce qui deviendra « l'ex-RDA » faisaient tomber le mur de Berlin. À la faveur de la perestroïka (reconstruction, en russe), entamée en Union soviétique par Mikhaïl Gorbatchev – qui dirigea l'URSS entre 1985 et 1991–, les peuples d'Europe centrale et orientale revendiquaient les uns après les autres la liberté et la démocratie.

Et rêvaient [...]

Accédez à l’article gratuitement

Nous vous offrons 5 articles pour découvrir notre site et son contenu.

Vous n'avez plus de consultation gratuite


Je me connecte

Je m'abonne